Vous les fainéants et les oisifs, vous qui perdez votre temps à lire cette chronique au lieu de travailler pour renflouer les caisses de notre cher patronat. Vous les hérétiques qui restez chez vous au lieu de vous rendre à la messe dominicale !

Voici enfin une occasion de vous instruire si tout du moins vous savez déchiffrer cet article, bande d’analphabètes en goguettes ! Sachez donc que « la chanson de gauche n’a pas le monopole des chœurs ». Voici enfin de la CQFD (Chanson de Qualité Française de Droite).

Voyez comme ils sont beaux nos quatre archétypes : Nicolas Sarcchus (Nicolas Bacchus) le digne représentant de notre ferveur chrétienne, notre … pittoresque Gilles Scardestaing (Gilles Roucaute) et son accent du Sud et ses idées bien plus courtes que ses cheveux, notre flamboyant et très En marche (ou crève) Lucas Stoipovcon (Lucas Lemeauf) jeune premier et chef d’entreprise, et notre inégalable, patriotique, paritaire et au foyer Stéphanie de Morano (Stef).

DSC_0233

DSC_0227

DSC_0238

DSC_0247

(Gilles Roucaute, Stef, Nicolas Bacchus, Lucas Lemeauf : photos de Christophe Rosy.)

 

Entendez les belles chansons que l’on entonne et qui représentent notre patrimoine culturel. Aucune parole n’a été modifiée, du 100 pour 100 authentiques, du vrai de vrai ! Nous avons invité pour notre grande messe Sardou (Michel, on t’aiiiiiiiiiiiiiime), Pagny, Barbelivien, Sheila, Barzotti … Au programme des grandes idées réactionnaires, sexistes, racistes, patriotiques, ad nauseam …

Il faut énormément de courage pour faire passer des idéologies nauséabondes auxquelles on n’adhère pas une seconde. Et aussi un talent pour interpréter ces quatre personnages si stéréotypés et détestables de manière crédible. Les quatre chanteurs/comédiens ont des voix puissantes et magnifiques et maîtrisent avec brio leurs instruments (piano, guitares et basse).

Au-delà du choc et surtout ce spectacle à prendre au 5ème degré (voire plus), Virage à droite offre en cette période de pensée unique, le pouvoir salutaire de s’offusquer et de réfléchir. Car oui, il est important de savoir que de telles chansons (aussi dégueulasses soient-elles) existent. Un électrochoc totalement nécessaire !!

Merci encore A Thou Bout d’Chant pour cette découverte !

Avec en bonus (même si je ne sais pas si vous le méritez) le lien vers la page de Virage à droite et leur magnifique clip.